Comment bien réaliser un coffrage avant le coulage de béton ?

0 No tags Permalink

Presque tous les travaux de construction ou de rénovation utilisent de nos jours le béton comme fondation, pour ne pas dire tous. Ce peut être les clôtures comme les terrasses, outre la construction d’un mur. La raison en est que le béton est réputé pour sa robustesse. Mais attention, l’utilisation de ce matériau ne se fait pas au petit bonheur la chance. Sa durée de vie dépend notamment de la qualité du coffrage que vous avez fait. Focus sur les normes à respecter dans la réalisation de ce coffrage justement.

Préparation du terrain

Quand on parle de béton, on pense directement à des travaux de grands œuvres. Et par conséquent, il sera toujours question de préparation préalable du sol. Vous devez notamment aplanir le terrain et le nettoyer de tout résidu. Le sol doit être propre. Il en va de l’adhésion du béton, mais aussi de la qualité du rendu. Si le béton est pollué de l’intérieur, malgré tous les efforts que vous fournirez dans son nettoyage, il sera toujours salle.

Vous devez donc vous débarrasser des herbes, des cailloux, des arbustes et fleurs, voire même de l’ancien béton qui se trouve sur le même emplacement auparavant.

Mais mise à part le nettoyage, vous devez également préparer la surface qui va venir accueillir la dalle de béton. Les professionnels nomment cette surface « l’assise ». Cette dernière doit notamment être compacte. Et en ce sens, les experts vous conseillent d’utiliser des galets ou des gravillons comme base. Il importe de souligner que l’assise doit faire dans les 10 à 20 cm de hauteur. Tout dépend de l’utilisation de la dalle de béton par la suite. Si vous comptez rouler dessus avec un poids lourd par exemple, 20 cm sera de mise. En d’autres termes, l’assise est le gage de la robustesse et de la capacité de la datte une fois sèche.

Le coffrage : s’y prendre correctement

Le coffrage est une sorte d’infrastructure qui viendra soutenir la dalle de béton pour qu’elle ne déborde pas. Il est notamment formé de laps de bois, d’une épaisseur en rapport avec celle de la dalle. Pour information, la dalle suivra la forme de ces lames de bois du coffrage une fois sec.

La version la plus classique du coffrage reste celle en carré ou en rectangle. Mais les professionnels peuvent aussi modifier la forme du coffrage en fonction des besoins de la construction. Dans tous les cas, il faut veiller à ce que les lames de bois soient solidement fixées entre eux et étanches.

A l’intérieur des lames de bois, vous allez devoir placer également des armatures en métal faites en treillis. Ce sera le gage de la solidité de la dalle. Il faudra créer une sorte de grillage avec les barres de fer et les fixer solidement entre eux. Chaque croisement des armatures devra être stable. Il en va de la solidité de la structure et de la qualité du rendu. Et sachez que les armatures doivent également aller dans le même sens, et ce, sur toute la surface de l’assise.

Attention, les armatures en métal doivent être de préférence doublées. Pour un pilier par exemple, ce doit être un cube. Et l’infrastructure doit être aussi solide au sol comme dans les murs. Cela minimise les risques de fissures.

Une fois que vous avez réussi le coffrage, placez un genre de film en plastique étanche à l’intérieur de celui-ci. Puis, il ne restera plus alors qu’à couler le béton. Assurez-vous d’avoir un versement homogène, de la base vers la hauteur. Et laissez sécher pendant plusieurs jours.

some image

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *